WADA Talks with Frankie Andreu

In this latest edition of WADA Talks, we sat down with Frankie Andreu, former United States Postal Service team cyclist and whistleblower in the Lance Armstrong case. Frankie is also the husband of WADA Play True Champion Betsy Andreu, who urged him to come clean about his use of performance enhancing drugs and denounce the doping program he and his former team mates Lance Armstrong and Floyd Landis were signed up to.

On taking banned substances Andreu said: “At the time, you felt like you didn’t have a choice because it seemed like everyone was doing it. Ultimately, it was my decision and I did have a choice, but ‘no’ meant I had to go home, and ‘yes’ meant I had to take EPO to stay in the peloton.

As a cyclist in the 90s, you felt trapped” he said.

When asked what he would do differently if he could turn back the clock, he said: “Back in 1993 or 1995 if there was somewhere you could turn to alleviate the pressure to dope, I would go in that direction.

Today, the mentality of journalists, fans, even athletes and managers has changed. Before it was tolerated, now it’s not the case and I think it has to do with the work that USADA and WADA has done,” he continued.

Talking of his life after cycling, he admitted he still has a degree of suspicion when he watches cycling on television: “It would be naïve not to be suspicious; but there is a new crop of younger riders that are not doping and want a clean environment, and that’s the most important job that WADA and USADA are doing right now.

WADA Talks sees the agency’s Senior Manager, Media Relations and Communications, Ben Nichols, interviewing leading figures from the athlete community, sport, government and other partners involved in the clean sport movement.

To watch WADA Talks with Frankie Andreu, and to see other videos from the Agency’s collection, please visit the WADA Talks Playlist on WADA’s YouTube Channel.

 


FRANKIE ANDREU AUX WADA TALKS

Dans la plus récente entrevue de la sérieWADA Talks, nous nous sommes entretenus avec Frankie Andreu, ancien coureur cycliste de l’équipe United States Postal Service et dénonciateur dans l’affaire Lance Armstrong. Frankie est également marié à la championneFranc JeuBetsy Andreu, qui l’a incité à tout révéler sur sa prise de substances améliorant la performance et à dénoncer le programme de dopage auquel lui et ses anciens coéquipiers Lance Armstrong et Floyd Landis prenaient part.

« À l’époque, nous pensions que nous n’avions pas le choix, car tout le monde le faisait semblait-il », souligne Frankie à propos de sa consommation de substances interdites. « Au bout du compte, c’était ma décision et j’avais le choix, mais un “non” signifiait que je retournais à la maison, et un “oui”, que je devais prendre de l’EPO pour rester dans le peloton. »

« Comme cyclistes dans les années 90, nous nous sentions pris au piège », indique-t-il.

Quand on lui demande ce qu’il ferait autrement s’il pouvait revenir en arrière, Frankie dit ceci : « S’il y avait eu des moyens de résister aux pressions de se doper en 1993 ou en 1995, je les aurais utilisés. »

« De nos jours, la mentalité des journalistes, des amateurs de sport et même des sportifs et des agents est différente. Avant, le dopage était toléré; ce n’est plus le cas, et je pense que c’est dû au travail d’USADA et de l’AMA. »

En parlant de sa vie après de cyclisme, il admet qu’il est encore méfiant lorsqu’il regarde les épreuves à la télévision. « Ce serait naïf de ne pas avoir de soupçons, mais il y a une nouvelle génération de jeunes cyclistes qui ne se dopent pas et qui veulent un environnement propre. Et c’est le travail le plus important auquel se consacrent l’AMA et USADA en ce moment. »

Dans le cadre des WADA Talks, Ben Nichols, responsable principal, Relations médias et communication, de l’AMA s’entretient avec des acteurs importants de la communauté des athlètes, du monde du sport et des gouvernements, ainsi qu’avec d’autres partenaires du mouvement pour un sport propre.

Pour regarder l’entrevue de la série WADA Talksavec Frankie Andreu et d’autres vidéos de la collection de l’Agence, consultez la liste de lecture WADA Talks sur la chaîne YouTube de l’AMA.

 

Views

17998

Related Articles