Anti-Doping Rule Violation asserted against CIS football player

Press Release

This article is written in English with a French translation underneath.

May 6, 2016 – The Canadian Centre for Ethics in Sport (CCES) announced today that under the rules of the Canadian Anti-Doping Program (CADP), it has asserted an anti-doping rule violation against Jonathan Fortin, a Canadian Interuniversity Sport (CIS) athlete affiliated with Bishop’s University. The athlete’s urine sample, collected during out-of-competition doping control on March 9, 2016, revealed the presence of Methandienone, a prohibited anabolic agent.

Under the rules of the CADP, the athlete has the right to pursue a hearing to contest CCES’ assertion of a violation. His case remains open until he either waives this right or pursues a hearing. At this point, Mr. Fortin does not have an anti-doping rule violation.

Rule 14.3.1 of the CADP provides the CCES with the authority to publicly disclose the identity of an athlete against whom the CCES has asserted an anti-doping rule violation. The CCES has exercised this authority given Mr. Fortin is eligible for the Canadian Football League’s (CFL) draft on May 10, 2016.  

The CCES is an independent, national, not-for profit organization with a responsibility to administer the CADP. Under the CADP rules, the CCES announces publicly every anti-doping rule violation. We recognize that true sport can make a great difference for individuals, communities and our country. We are committed to working collaboratively to activate a values-based and principle-driven sport system; protecting the integrity of sport from the negative forces of doping and other unethical threats; and advocating for sport that is fair, safe and open to everyone.


Allégation de violation des règlements antidopage contre un joueur de football du SIC

Le 6 Mai 2016 – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) a annoncé aujourd’hui qu’il a allégué que Jonathan Fortin, un athlète de Sport interuniversitaire canadien (SIC) qui joue pour l’Université Bishop, a violé les règlements antidopage du Programme canadien antidopage (PCA). L’échantillon d’urine de l’athlète, prélevé dans le cadre d’un contrôle de dopage hors‑compétition, le 9 mars 2016, a révélé la présence de la métandiènone, un agent anabolisant interdit.

Conformément aux règlements du PCA, l’athlète a le droit de demander une audience pour contester l’accusation de violation portée contre lui par le CCES. Son dossier restera en suspens en attendant sa décision, à savoir renoncer à son droit ou demander une audience. Aucune accusation de violation des règlements antidopage n’avait jusqu’ici été portée contre Jonathan Fortin.

En vertu du règlement 14.3.1 du PCA, le CCES peut divulguer publiquement l’identité des athlètes contre qui il a allégué une violation des règlements antidopage. Le CCES s’est prévalu de son droit parce que Jonathan Fortin est admissible au repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF) du 10 mai 2016.  

Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du PCA. En vertu des règles du PCA, le CCES est tenu de rendre publique toute violation aux règles antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Nous avons pris l’engagement de travailler en collaboration à activer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; à protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; et à défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

Views

3654

Related Articles

Leave a comment

Please login to leave a comment.