Appeal Of Hatem Ben Arfa dismissed by the Court of Arbitration for Sport (CAS)

Press Release

This article is written in English with a French translation underneath.

18 September 2015 – The Court of Arbitration for Sport (CAS) has dismissed the appeal filed by the French football player Hatem Ben Arfa against a decision taken by the Single Judge of the FIFA Players’ Status Committee.

In August 2010, Hatem Ben Arfa signed to Newcastle United football club in England. During the 2014/2015 season he played one match for their under 21 team in the U21 Professional Development League before being transferred on loan to Hull City, where he played in a number of official matches. In January 2015, the player’s employment contract with Newcastle United was terminated by mutual consent and Hatem Ben Arfa signed a contract to play for O.G.C. Nice Côte d’Azur until the end of the 2014/2015 season. Before validating the contract, the French Professional Football League (LFP) asked the French Football Federation (FFF) to obtain clarification from the FIFA Players’ Status Department as to the official character of the U21 PDL match played by Hatem Ben Arfa. Specifically, whether matches played in this league could be considered “official matches” given that the FIFA Regulations on the Status and Transfer of Players (RSTP) stipulate that a player may be registered with a maximum of three different clubs during one season, and that during that period, the player is only eligible to play official matches for two clubs.

On 30 January 2015, the Single Judge of the FIFA Player’s Status Committee issued a decision (the FIFA Decision) confirming to the FFF that matches played in England in the context of the U21 PDL were considered to be official matches. In light of FIFA’s response, the LFP validated the contract between Hatem Ben Arfa and O.G.C. Nice but with the restriction that the player could not participate in official matches for O.G.C. Nice until the end of the 2014/2015 season.

In his appeal to the CAS, Hatem Ben Arfa sought the annulment of the FIFA Decision. The decision of the LFP to restrict Hatem ben Arfa’s ability to play for O.G.C. Nice was not challenged by the player before the relevant bodies.

The CAS arbitration was referred to a panel of arbitrators composed of: Prof. Luigi Fumagalli, President (Italy), Mr Didier Poulmaire (France) and Mr Michele Bernasconi (Switzerland). A hearing was held at the CAS headquarters in Lausanne, Switzerland on 16 June 2015.

In its decision, the Panel noted that the player was not a party to the FIFA proceedings, which were launched by the FFF at the request of the LFP, and that FIFA had not taken a decision relating to the specific circumstances of his situation, but only on whether some matches were to be considered as official matches in the sense of the FIFA RSTP. Furthermore, the Panel found that the player’s invoked interest, namely his right to play football, was merely linked to the LFP decision and not to the FIFA decision. In addition, the player did not prove how the annulment of the FIFA Decision would impact him financially or sportingly. In conclusion, the Panel found that Hatem Ben Arfa did not have standing to challenge the FIFA Decision and dismissed his appeal.


 

L’APPEL DE HATEM BEN ARFA REJETE PAR LE TRIBUNAL ARBITRAL DU SPORT (TAS)

Le 18 septembre 2015 – Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rejeté l’appel soumis par le joueur de football français Hatem Ben Arfa à l’encontre d’une décision rendue par le Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur de la FIFA.

En août 2010, Hatem Ben Arfa s’est engagé avec le club anglais de Newcastle United. Au cours de la saison 2014/2015, il a joué un match avec leur équipe U21 dans le cadre de « l’U21 Professional Development League » avant d’être prêté à Hull City, avec lequel il a joué un certain nombre de matchs officiels. En janvier 2015, le contrat du joueur avec Newcastle United a été résilié par consentement mutuel et Hatem Ben Arfa a signé un contrat pour jouer avec l’O.G.C. Nice Côte d’Azur jusqu’à la fin de la saison 2014/2015. Avant d’homologuer le contrat, la Ligue de Football Professionnelle française (LFP) a demandé à la Fédération Française de Football (FFF) d’obtenir de la part du Département du Statut du Joueur de la FIFA des éclaircissements quant au caractère officiel du match U21 PDL joué par Hatem Ben Arfa, en particulier, savoir si les matchs joués dans cette ligue pouvaient être considérés comme des « matchs officiels » sachant que la réglementation de la FIFA sur le statut et le transfert des joueurs (RSTJ) prévoit qu’un joueur peut être enregistré au maximum auprès de trois clubs différents au cours d’une saison et que, durant cette période, le joueur ne peut jouer de matchs officiels qu’avec deux clubs.

Le 30 janvier 2015, le Juge Unique de la Commission du Statut du Joueur de la FIFA a rendu une décision (la décision FIFA) confirmant à la FFF que les matchs joués en Angleterre dans le cadre de l’U21 PDL étaient considérés comme des matchs officiels. Suite à la réponse de la FIFA, la LFP a homologué le contrat entre Hatem Ben Arfa et l’O.G.C. Nice mais a indiqué que le joueur ne pourrait pas prendre part aux matchs officiels de l’O.G.C. Nice avant la fin de la saison 2014/2015.

Dans son appel au TAS, Hatem Ben Arfa demandait l’annulation de la décision FIFA. La décision de la LFP restreignant la possibilité pour Hatem Ben Arfa de jouer pour l’O.G.C. Nice n’a pas été contestée par le joueur devant les organes compétents.

L’arbitrage du TAS a été soumis à une formation arbitrale composée de : Prof. Luigi Fumagalli, Président (Italie), Me Didier Poulmaire (France) et Me Michele Bernasconi (Suisse). Une audience s’est tenue au siège du TAS à Lausanne, Suisse, le 16 juin 2015.

Dans sa décision, la Formation a noté que le joueur n’était pas partie à la procédure devant la FIFA, qui avait été initiée par la FFF à la demande de la LFP, et que la FIFA n’avait pas rendu de décision relative aux circonstances particulières de sa situation, mais seulement sur le fait de savoir si certains matchs devaient être considérés comme des matches officiels au sens de la RSTJ. En outre, la Formation a considéré que l’intérêt invoqué par le joueur, à savoir son droit à jouer au football, était uniquement lié à la décision de la LFP et non à la décision FIFA. En outre, le joueur n’a pas non plus prouvé de quelle manière l’annulation de la décision FIFA l’affecterait financièrement ou sportivement. En conclusion, la Formation a considéré que Hatem Ben Arfa n’avait pas qualité pour agir pour contester la décision FIFA et a rejeté son appel.

Views

3558

Related Articles

Subscribe to our update emails