Leading Canadian health organizations produce a guide to help sport and school organizations implement concussion management protocols

Press Release

This article is written in English with a French translation underneath.

7 September 2016 - Today, the Canadian Concussion Collaborative (CCC) released a tool to help sport organizations and schools implement concussion prevention and management strategies.

The new guide entitled “A roadmap for developing and implementing concussion management policies and protocols in sport,” takes organizations through all the key questions that will help them adapt the principles of good concussion prevention and management to the reality of their sport, environment and resources.

With this Roadmap the 13 leading health and prevention organizations that comprise the CCCwant to build on the recommendations that were previously outlined in the British Journal of Sports Medicine, calling on all sport organizations and event organizers to implement a concussion prevention and management protocol.

The Roadmap is structured around the key objectives of a concussion prevention and management protocol:

  • To minimize the incidence of concussions (prevention).
  • To optimize the early identification of possible concussions by everyone involved including athletes, coaches, teachers, parents and healthcare professionals.
  • To optimize the management of concussed athletes in the sport, academic, family, work and personal spheres of their lives based on current best practices and contextually available resources.
  • To access expertise (or qualified experts) to guide the gradual return to normal physical work and academic activities and minimize the chances of persistent, recurrent or chronic consequences of concussions.
  • To implement a periodic process for protocol review and a communication strategy that will keep all stakeholders involved and informed about the protocol.

Even if the best experts on concussion are available in medical clinics, hospitals and emergency services, concussions cannot be properly managed if they are not recognized in the first place, when they occur, on the field of play,” said Dr. Pierre Frémont, Chair of the CCC and Professor, Faculty of Medicine, Université Laval. “Sport and school organizations are in the best position to define how key steps of concussion management, such as gradually returning to school activities and subsequently returning to physical activity, can be coordinated and monitored.

The implementation of concussion management protocols in sport and school environments can contribute to the early identification and the immediate initiation of effective management to avoid aggravation and help limit potential long-term consequences. Most concussions, especially when identified early and managed properly, will resolve within seven to 10 days.

Doctors have an important role to play for the formal diagnosis, counseling about concussions, and decisions regarding return to play, but sport organizations and schools, athletes, parents, teachers, coaches and sport officials can help create an environment that is fully aware of concussion. The Roadmap will guide organizations in their commitment to implement a concussion management protocol.

To complement the Roadmap, the CCC has also developed, and will maintain, a webpage of evidence-based, practical, and up-to-date concussion resources that contains a broad range of tools and documentation where organizations can select those which are most relevant to their own reality.

For more information and to book interviews, please contact: 
Ms. Dawn Haworth, 613-748-5851 x1

About the Canadian Concussion Collaborative

The mission of the CCC is to create synergy between organizations concerned with concussions to improve education about concussions and the implementation of best practices for the prevention and management of concussions.

The organizations that are members of the CCC are:

  • Canadian Academy of Sport and, Exercise Medicine (CASEM)
  • Canadian Association of Emergency Physicians (CAEP)
  • Canadian Athletic Therapists Association (CATA)
  • Canadian Centre for Ethics in Sports (CCES)
  • Canadian Chiropractic Association (CCA)
  • Canadian Medical Association (CMA)
  • Canadian Paediatric Society (CPS)
  • Canadian Physiotherapy Association (CPA)
  • Canadian Psychological Association (CPA)
  • College of Family Physicians of Canada (CFPC)
  • Ontario Medical Association Sport Medicine Section (OMA)
  • National Emergency Nurses Association (NENA)
  • Parachute (includes the former ThinkFirst)
  • Royal College of Chiropractic Sports Sciences (Canada) (RCCSS(C))

Resources:

  • Recommendations for policy development regarding sport-related concussion prevention and management in Canada: Link to BJSM (accessed September 2016)
  • The CCC webpage (accessed September 2016)
  • The CCC concussion resources webpage (accessed September 2016)

About the Canadian Centre for Ethics in Sport

The CCES is an independent, national, not-for-profit organization with a responsibility to administer the Canadian Anti-Doping Program. We recognize that true sport can make a great difference for individuals, communities and our country. We are committed to working collaboratively to activate a values-based and principle-driven sport system; protecting the integrity of sport from the negative forces of doping and other unethical threats; and advocating for sport that is fair, safe and open to everyone.


 

Un regroupement d’importantes organisations canadiennes du monde de la santé produit un guide pour aider les organisations sportives et les écoles à implanter des protocoles de prise en charge des commotions cérébrales

le 7 septembre 2016 – Aujourd’hui, la Collaboration canadienne sur les commotions cérébrales (CCC) a dévoilé un outil qui aidera les organisations sportives et les écoles à mettre en œuvre des stratégies de prévention et de prise en charge des commotions cérébrales.

Le nouveau guide, intitulé Une feuille de route pour mettre en place des politiques et des protocoles et gestion des commotion cérébrales dans le sport, accompagne les organisations à mesure qu’elles explorent toutes les interventions qui les aideront à adapter les principes des pratiques exemplaires de prévention et de prise en charge des commotions cérébrales aux réalités de leur sport, de leur milieu et de leurs ressources.

Avec cette « feuille de route », les 13 principales organisations des milieux de la santé et de la prévention qui forment la CCC souhaitent faire avancer la mise en œuvre de leurs recommandations, publiées antérieurement dans le British Journal of Sports Medicine (version française des recommandations ici), en demandant à toutes les organisations sportives et à tous les organisateurs d’événements sportifs de mettre en place un protocole de prévention et de prise en charge des commotions cérébrales.

La feuille de route se fonde sur les principaux objectifs que doit viser un protocole de prévention et de prise en charge des commotions cérébrales, c’est-à-dire :

  • Réduire au minimum l’incidence des commotions cérébrales (prévention).
  • Optimiser l’identification précoce des éventuelles commotions cérébrales par tous les intervenants, y compris les athlètes, les entraîneurs, les enseignants, les parents et les professionnels de la santé.
  • Optimiser la prise en charge des athlètes atteints de commotion cérébrale dans les volets sportif, scolaire, familial, professionnel et personnel de leur vie, en se fondant sur les pratiques exemplaires actuelles et en puisant dans les ressources disponibles selon le contexte.
  • Accéder à l’expertise (ou aux experts qualifiés) pour guider le retour progressif aux activités physiques et scolaires normales et réduire au minimum les risques de séquelles persistantes, récidivantes ou chroniques des commotions cérébrales.
  • Mettre en place un processus de révision périodique du protocole et une stratégie de communication qui permettra de tenir informés tous les intervenants et d’assurer leur participation continue.

« Même si les meilleurs experts en la matière sont disponibles dans les cliniques, les hôpitaux et les services d’urgence, il est impossible d’assurer une bonne prise en charge des commotions cérébrales si elles ne sont pas reconnues sur place, au moment où elles se produisent, durant le jeu », explique le Dr Pierre Frémont, président de la CCC et professeur à la Faculté de médecine de l’Université Laval. « Les organisations sportives et scolaires sont les mieux placées pour déterminer la meilleure façon de coordonner et de surveiller les étapes clés de la prise en charge des commotions cérébrales, par exemple le retour graduel aux activités scolaires et par la suite un retour à l’activité physique. »

L’application de protocoles de prise en charge des commotions cérébrales dans les sports et en milieu scolaire pourra contribuer à la détection précoce et à l’application immédiate des mesures de prise en charge, afin d’éviter l’aggravation du problème et de limiter le risque de séquelles à long terme. La plupart des commotions cérébrales, surtout si elles sont diagnostiquées rapidement et bien prises en charge, se résoudront en une dizaine de jours.

Les médecins jouent un rôle important en posant le diagnostic officiel de la commotion cérébrale, en prodiguant des conseils à ce sujet et en participant aux décisions sur le retour au jeu, mais les organisations sportives ainsi que les écoles, les athlètes, les parents, les enseignants, les entraîneurs et les officiels du sport ont tous un rôle à jouer pour l’émergence d’un milieu bien sensibilisé aux commotions cérébrales. La feuille de route guidera les organisations dans leur engagement à implanter un protocole de prise en charge des commotions cérébrales.

Pour compléter l’information proposée par la feuille de route, la CCC a aussi créé une page Web qu’elle continuera à alimenter, où l’on peut trouver des ressources fondées sur des données probantes, pratiques et à jour sur les commotions cérébrales, et notamment un large éventail d’outils et de documents de références parmi lesquels les organisations peuvent choisir les éléments les plus adaptés à leur propre contexte.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires et organiser des entrevues, prière de communiquer avec : Ms. Dawn Haworth, 613-748-5851 ext 1

Au sujet de la Collaboration canadienne sur les commotions cérébrales :

La CCC a pour mission de créer une synergie entre les organisations qui s’intéressent à la question afin d’améliorer la sensibilisation à cet égard et la mise en œuvre de pratiques exemplaires de prévention et de prise en charge des commotions cérébrales.

La CCC est composée de représentants des organisations suivantes :

  • Académie canadienne de la médecine du sport et de l’exercice (ACMSE)
  • Association canadienne des médecins d’urgence (ACMU)
  • Association canadienne de physiothérapie (ACP)
  • Association canadienne des thérapeutes du sport (CATA)
  • Association chiropratique canadienne (ACA) et le Collège Royale des chiropratiques des Sciences des Sports (RCCSS(C))
  • Association médicale canadienne (AMC)
  • Association médicale d’Ontario section de médecine du sport (OMA)
  • Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES)
  • Collège des médecins de famille du Canada (CMFC)
  • National Emergency Nurses Association (NENA)
  • Parachute Canada
  • Société canadienne de pédiatrie (SCP)
  • Société canadienne de Psychologie (SCP)

Ressources

Recommandations pour l’élaboration de politiques pour la prévention et la prise en charge des commotions cérébrales liées au sport au Canada : publié dans le BJSM (en anglais); version française des recommandations ici : https://casem-acmse.org/wp-content/uploads/2014/02/CCC-recommendations-BJSM-2014-FR-final.pdf (consultées en septembre 2016)

La page Web de la CCC (consultée en septembre 2016)

La page Web des ressources proposées par la CCC (consultée en septembre 2016)

À propos du CCES

Le CCES est l’organisme national indépendant et à but non lucratif responsable de l’administration du Programme canadien antidopage. Nous reconnaissons que le sport sain peut faire une grande différence pour les individus, les collectivités et notre pays. Nous avons pris l’engagement de travailler de façon collaborative pour engendrer un système sportif basé sur des valeurs et animé par des principes; de protéger l’intégrité du sport des forces négatives du dopage et d’autres menaces non éthiques; de défendre le sport juste, sécuritaire et ouvert à tous.

Views

2011

Related Articles

Subscribe to our update emails